Phoma

Description

Le phoma est l’une des maladies les plus préjudiciables pour le colza. Cette maladie, véhiculée par un champignon se manifeste par des macules sur les feuilles à l’automne. Dès la sortie de l’hiver, une nécrose au collet peut apparaître et conduire, dans les cas les plus extrêmes, à la rupture du collet et au dessèchement des plantes par manque d’alimentation. Cette maladie concerne davantage le Nord de la France. Les pertes de rendement peuvent atteindre plusieurs quintaux par hectare, notamment quand la nécrose intervient précocement.

Symptôme

Symptômes de phoma sur feuille, nécrose de la feuille à l’automne
Symptômes de phoma sur tige, le phoma passe du pétiole vers la tige

Sur les feuilles : le phoma se reconnait aux macules qui apparaissent à l’automne sous la forme de taches gris cendré avec des points noirs. A la sortie de l’hiver, une nécrose au collet peut apparaître, provoquant la rupture du bas de la tige et le dessèchement de la plante, ou la casse de la tige à la floraison.

Cycle de développement

Lutte

  • La lutte agronomique est fortement conseillée et permet de réduire considérablement le risque de phoma. Parmi les pratiques culturales, il faut privilégier les suivantes :
    • Le broyage et l’enfouissement des pailles de colza des parcelles avoisinantes avant la levée des colzas à l'automne afin de réduire le risque épidémique sur le secteur.
    • L’exportation des pailles du précédent (céréales) en cas de non-labour ou la réduction de l'épaisseur du mulch par broyage ou déchaumage pour éviter les élongations.
    • La limitation des apports d'engrais organiques en été
    • Le  respect de la période de semis
    • Le choix d’une variété très peu sensible
HELIOSOL ®
CALANQUE ®
ESCAPADE ®

Produits pour les professionnels, utiliser les produits phytopharmaceutiques avec précaution. Avant toute utilisation lisez l‘étiquette et les informations concernant le produit.